Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
    coeur%20rouge2%20copie


    Coups de coeur littéraires
 
    
 
   
Une fille, qui danse
 
une fille, qui danse

Une fille, qui danse de Julian Barnes
Edtions Mercure de France

Le livre aurait pu s'intituler tout simplement «Trouble» ; tel était le souhait initial de Julian Barnes, qu'il confiait à la presse anglaise lors de sa parution, en 2011. Ce titre ne fut pas retenu, bien qu'il eût pourtant parfaitement convenu, annonçant combien ce bref et intense roman est tout ensemble passionnant, déroutant et formidablement entêtant.

Attaché, à travers son personnage central et narrateur, un sexagénaire anglais nommé Tony Webster, à réfléchir avec une rare profondeur sur «les imperfections de la mémoire humaine ».

 

Le regard rétrospectif de l'homme sur son existence ne serait-il pas au fond une pure fable ? C'est l'expérience que fait le narrateur d'Une fille, qui danse, dont une liste disparate de souvenirs ouvre le roman ... Quelques images énigmatiques, six ou sept au total, que l'on retrouve jalonnant la première partie du roman, dans laquelle Tony Webster regarde par-dessus son épaule pour retracer la fin de son adolescence. C'était l'Angleterre des années 1960 : une ambiance provinciale ; sur les bancs du lycée, quatre garçons ambitieux et un brin arrogants qui se piquent d'en connaître énormément sur la philosophie et l'existence. Il y a donc Tony, Alex, Colin, et surtout Adrian, l'esprit fort du groupe, à l'intelligence fulgurante. Et aussi, gravitant autour de leur petit cercle, la secrète Veronica, qui passera bientôt des bras de Tony à ceux d'Adrian. Lequel, à la fin de cette séquence, se suicidera, alors qu'il a tout juste 22 ans.

 ...

On reconnaît dans Une fille, qui danse nombre des motifs qui ont valu à l'Anglais Julian Barnes la réputation d'écrivain moraliste, observateur pertinent et plein d'acuité de l'espèce humaine et des passions où elle s'abîme. Le thème de la mémoire et de ses failles est repris ici. De fait, c'est par la seule voix de Tony, narrateur forcément subjectif, à la fiabilité de moins en moins certaine, que se dévoile peu à peu l'histoire d'Une fille, qui danse. Le doute sur l'exactitude des faits et leur interprétation s'insinuant, pour bientôt se répandre et submerger la narration, tandis qu'au fil du récit se succèdent des détails, souvent infimes — des phrases rien qu'ordinaires prononcées ou écrites par l'un ou l'autre des protagonistes, mais résonnant pourtant d'énigmatique façon, des gestes anodins étrangement nimbés de mystère... —, dont l'accumulation semble dessiner, derrière l'histoire que raconte Tony, une autre histoire, un autre roman que celui qui apparemment s'offre à lire.

  

 Un roman subjacent, insaisissable et obsédant, proprement impénétrable comme l'est la matière humaine elle-même — opaque, intouchable, irréductible dès lors qu'on arrive en de vraies profondeurs. (Nathalie Crom - Telerama n° 3286)

 
  
   
 
La liste de mes envies

la liste de mes enviesJocelyne et Jocelyn Guerbette mènent une petite existence paisible à Arras. Il travaille chez Haagen-Daas et elle tient une mercerie ainsi qu’un blog de couture. Ils s’aiment, partent en vacances deux fois par an. Le jour où elle gagne 18 547 301 euros, elle décide de garder l’anonymat et de cacher le chèque quelques temps, afin de réfléchir à ce qu’elle pourrait faire avec cet argent. Finalement, leur vie n’est pas si mal, ils sont heureux, alors pourquoi la changer ? Elle établit plusieurs listes, celle de ses besoins, de ses envies, puis recommence… 

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt
Edtions de Fallois / L'Âge d'Homme

 

 

 

 

 

 

 

La vérité sur l'Affaire Harry Québert

web dickerUn livre qui met en boîte la littérature américaine, troussé comme un polar, et qui joue de tous ses codes: c'est l'histoire d'un jeune écrivain, Marcus Goldman, qui a écrit un roman fulgurant qui l'a propulsé en tête des meilleures ventes et au firmament de la célébrité. Et ce jeune écrivain de 27 ans, " la nouvelle coqueluche des lettres américaines ", se retrouve, au moment décrire le 2ème, victime du syndrome de la page blanche. Il n'arrive pas à écrire. Il est bloqué. Il part en voyage, il s'isole, rien n'y fait. Certains, dans ce cas, retourneraient chez papa maman. Lui retourne chez l'homme auquel il doit tout, son mentor, un homme qu'il admire, Harry Quebert, qui fut son professeur de littérature à l'université, et qui est aussi un immense écrivain adulé dans tout le pays. Une sorte de Philip Roth retiré à Aurora, au fin fond du New Hampshire. Et lorsqu'il arrive, éclate l'affaire: on découvre les restes d'une jeune fille de 15 ans dans le jardin du professeur. Une jeune fille avec laquelle, 50 ans auparavant, il a eu une histoire. Une jeune fille qu'il a aimée. Il est, évidemment, accusé du meurtre. Le jeune Marcus décidé d'enquêter. Oublié, son prochain livre. À moins qu'il ne tienne là le sujet du prochain roman, celui, par exemple, que nous tenons entre nos mains...
 
La vérité sur l'Affaire Harry Québert de Joël Dicker
 Edtions de Fallois / L'Âge d'Homme
           


    Rien ne s'oppose à la nuit
 
Rien-ne-s-oppose-a-la-nuitAvec ce livre, dont le joli titre est inspiré de la chanson de Bashung Osez Joséphine, Delphine de Vigan évoque ouvertement sa mère, dont la mort, en 2008, à l'âge de soixante et un ans, l'a incité à écrire sur elle même. Pas tout de suite, certes, mais finalement en profondeur. Convoquant les témoignages des uns et des autres, collectant les documents et les photos, les traces de toutes sorte, Delphine de Vigan retrace en détail la destinée de cette jolie Lucile,  née en 1946, troisème enfant d'une fratrie de neuf - dont trois mourront en bas âge.Dans cette enquête poignante au coeur de la mémoire familiale, la romancière fait resurgir les souvenirs les plus lumineux comme les plus secrets, les plus enfouis. Un récit sensible et fascinant, qui fait écho aux blessures de chacun ...


Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan
Edtions JC Lattès
     


      
    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
     
le-vieux-qui-ne-voulait-pas-feter-son-anniversaire-jonas-joVous avez aimé le personnage de Forrest Gump ? Vous adorerez Allan Karlsson ! Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.
L'auteur nous entraine dans une intrigue totalement burlesque menée par des personnages hauts en couleur et où l'Histoire et l'histoire se croisent à plusieurs reprises de façon totalement invraisemblables...
C'est un pur régal à lire ! L'auteur nous restitue à merveille cet univers complétement déjanté, difficile de rester insensible à ses charmes. Et impossible de ne pas rire à la lecture de ce roman.
Un chef d'oeuvre d'humour, rien que ça !!!

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Titre original : Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann



Quand souffle le vent du nord   
 
QUAND SOUFFLE LE VENT DU NORDUn jour de janvier, Leo Leike, enseignant en psychologie du langage, reçoit par erreur un mail de désabonnement d'une inconnue, Emmi Rothner. Il lui répond, elle s'excuse, le quiproquo se répète grâce à la malice de l'informatique. La discussion s'engage rapidement entre eux et, peu à peu, les deux correspondants en viennent à aborder des sujets plus personnels parmi les banalités de la vie quotidienne : les déboires sentimentaux de Leo, le mariage apparemment heureux d'Emmi, leur vie passée...
L'échange se fait passionnel, les deux épistoliers s'imaginent, s'idéalisent, se cherchent, se lancent des défis, s'inventent des rendez-vous, ne peuvent se lâcher... En viendront-ils à se rencontrer ??

Ce roman est une belle surprise, pas un chef-d'œuvre, mais l'un de ces romans extrêmement sympathiques qui nous fait tourner les pages sans s'en apercevoir.
Le suspense est bien présent (quel tour va prendre leur relation ?), l'humour et l'ironie sous-tendent très souvent ce faux dialogue, les mails se font tantôt courts et incisifs, tantôt longs et remplis de réflexion sur les relations homme-femme, les relations à distance etc.
Pas mal pour un premier roman !
 
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer

Titre original : Gut gegen Nordwind
 
 
 
 
En moins bien

en-moins-bien-2.jpg
L'histoire : un homme, genre un peu déjanté qui s’empêtre à vivre, va se retrouver à devoir prendre les commandes d’une station balnéaire devenue célèbre par la présence d’un amoureux déchu qui n’a de cesse de tourner en rond sur la plage en criant le nom de sa femme envolée. Tous les médias s’en emparent, c’est la cohue, l’événement pour ce patelin paumé. Or, notre homme est peu en condition… il vient lui-même de perdre Emma qui, après quelques heures de mariage, a pris la fuite de ladite station bien nommée « Sandpiper ». Pleins d’aventures et de rencontres rocambolesques s’en suivent faisant de cette histoire un véritable road-movie immobile.
On rit aux éclats à entendre les plaintes maladives et burlesques de notre homme perdu et ravi à la fois d’avoir enfin un rôle à jouer, le tout porté par une écriture à l’emporte-pièce percutante et sarcastique. Humour, événements incongrus et caractères bien trempés font de ce livre un véritable moment de pur divertissement. A consommer immédiatement sans modération !


En moins bien de Arnaud Le Guilcher



   
   
  Le caveau de famille
 

caveau de familleLa suite du "Mec de la tombe d'à côté"

  Après l’immense succès du Mec de la tombe d’à côté, nous sommes ravis de retrouver Désirée la bibliothécaire et Benny, le paysan. Elle dévore avec autant d’ardeur les livres et les produits bio, lui élève toujours des vaches tout en évitant la ruine et n’imagine pas qu’on puisse lire «de son plein gré». Autant dire qu'il ne sont pas faits pour vivre ensemble. Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Vont-ils se retrouver tous ensemble dans le même caveau de famille ?
On retrouve le même découpage que dans le roman précédent; un chapitre est consacré au point de vue de Désirée et un à celui de Benny ce qui accentue bien sûr l'opposition homme / femme , paysan / intellectuelle. A ce titre on va découvrir que l'égalité hommes-femmes telle qu'on la perçoit en France est loin d'être réelle sauf pendant la période de la chasse aux élans où les pères prennent leur congés de paternité. On découvrira pleins d'autres pépites sur l'allaitement l'instinct maternel ...
La suite est vraiment justifiée car les héros évoluent vraiment , on retrouve le côté très frais et drôle de l'écrivain et ce petit côté loufoque que possèdent les auteurs nordiques.  

   Le caveau de famille de Katarina Mazetti

  Titre original : Familjegraven

     
 
 
 
 Le cercle des amateurs d'épluchures de patates

    
 Le-cercle-litteraire-des-amateurs-d-epluchures-de-patatesBien ficelé et savoureux

Si vous aimez retrouver une de ces familles d’adoption baroque et tendre, qui ne vous lâche plus, alors ce livre est pour vous. Moyennant quelques efforts pour entrer dans cet échange épistolaire, l’histoire vous capte rapidement sur fond d’Occupation nazie pendant la seconde guerre mondiale. L’île de Guernesey constitue un microcosme où l’on retrouve au quotidien des héros anonymes, d’autres beaucoup moins estimables, sous une plume vive et moqueuse. Comme indiqué dans le titre, la littérature est un prétexte, initialement ces rencontres « littéraires » et secrètes rassemblaient quelques habitants affamés (autour d’un bon vrai cochon clandestin). Nourricière, cette lecture ne se prend jamais au sérieux mais assure une fonction vitale: un fermier s’est épris des œuvres d’un essayiste anglais du 19ème, son voisin a jeté son seul dévolu sur les écrits de Sénèque…Le tout est revisité avec humour et simplicité, en filigrane, la petite communauté n’en vit pas moins son lot d’aventures tragiques ou… romantiques. Je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec le petit monde « des Déferlantes », l’insularité, dans ce livre aussi, est un privilège, celui d’une grande famille, avec du rire, des larmes et une petite brise de mer qui vous rend nostalgique en fermant ce petit récit fort bien ficelé, à la hauteur de son titre. Savoureux.
 
Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Annie Barrows, Mary Ann Shaffer

Titre original : The Guernsey literary and potato peel pie society
 
  
 Le mec de la tombe d'à côté 
 
41TKWYKY80L SS500Léger, tonique et drôle !

Voilà un roman léger, tonique et drôle, qui ne prend pas la tête, mais qui est souvent bien vu. Désirée a 35 ans, elle est bibliothécaire en section jeunesse, et elle se rend chaque jour sur la tombe de son mari Örjan. Lui a sensiblement le même âge, il s’appelle Benny, il élève des vaches, et vient chaque jour sur la tombe de ses parents. Lui, c’est le mec de la tombe d’à côté. Ils sont aussi différents que possible : elle aime les lignes simples et épurées, la culture et l’opéra, il ne jure que par la ferme, il est un peu souillon, et la tombe de ses parents est un mausolée digne d’un pépiniériste tant elle est ornée. Tout les oppose, mais voilà, quand Benny est proche de Désirée, elle a comme des papillons dans le ventre. Ces deux-là vont-ils pouvoir s’aimer ? Je vous laisse le découvrir ! On sourit souvent, même s’il est vrai que les clichés intello/paysan sont plutôt « bateau », attendus, et que l’expression des personnages (l’auteur a choisi de donner la parole à chacun des deux par alternance des chapitres) n’est pas si différente. Mais on s’amuse, c’est vif, léger, curieux, et j’ai souvent pensé au film "je vous trouve très beau". J’ai particulièrement aimé la fin, courageuse, pas si simple, pas complètement tranchée non plus, sans être complètement ouverte non plus. Bref, un bon roman de détente, pas mièvre du tout !
Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Titre original : Grabben i graven bredvid
  
Le goût des pépins de pommes

51izKWoIueL SL500 AA300Oubli et souvenir, l’un ne va pas sans l’autre

Hériter d’une maison peut parfois être la concrétisation de très nombreux souvenirs qui vous reviennent en plein visage. Trois générations de femmes sont rassemblées dans ce roman à l’occasion du décès de Bertha, la mère de Christa, d’Inga et Harriet, la grand-mère de Rosemarie et d’Iris. Et c’est l’histoire de ces femmes, plus généralement l’histoire de femmes qui aiment, font des choix, se trompent, aiment encore, aiment toujours puis vieillissent, parfois mal, tellement mal que l’oubli le conteste aux souvenirs ou vice et versa.
Iris n’hérite pas que d’une maison. Elle doit aussi faire un choix de vie. Mais surtout elle redécouvre. Elle redécouvre les bruits, les odeurs, les goûts, les touchers de son enfance. Ce voyage sensoriel dans le temps donne parmi les plus belles pages de ce roman. Un roman qui montre aussi la complexité de vies qui pourraient avoir l’air si évidentes et qui finalement ne le sont guère. 
Le rapprochement d’Iris et Max, le frère de Mira meilleure amie de Rosemarie est habilement mené. Point de rebondissement incroyable mais des fils qui petit à petit se nouent et prennent sens, goût, comme ces pépins de pomme dans la compote.
   
Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena

Titre original : Der Geschmack von Apfelkernen

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Le Blog De L'éternel Féminin

  • : Le blog de l'Eternel Féminin
  • Le blog de l'Eternel Féminin
  • : le blog des femmes qui ne font plus partie des fameuses ménagères de moins de 50 ans mais pas encore des seniors !
  • Contact

Qui Cherche Trouve !

Coups de coeur

agnes-obel-2
 
Agnès Obel
  (écoutez ici)          
                                                  
       
     
     
             sans-titre       
   
  Happy Chandara
    (découvrez ici
 
 
                  
 pennac 
 
Une fille, qui danse
    (lisez ici)
 

 

 

 

 

Archives

En ce moment, je teste ...

mad for

Mad For (by Madame Figaro)

L'appli pour les jours où, vu le temps, on ne sait pas comment s'habiller ! 

 

 

Retrouvez

En ce moment, je teste ... des applis

En ce moment, je teste ... le régim'nastique

Catégories

Vide dressing