Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 21:10

Pour tous les fans de Gravity, cette petite vidéo en cadeau pour la nouvelle année !

 

Il s'agit d'un timelapse, c'est à dire d'une vidéo accélérée montée à partir des photos de la Terre vue de l'ISS, la station spaciale internationale, aimablement prêtées par la  NASA.

 

Ce nouveau montage a la particularité de présenter de manière spectaculaire une comète qui passe derrière la Terre (voir à 2 min 4 s). C'est BEAU !

 

Et pour celles qui se prennent pour Sandra Bulloch, regardez bien à la fin, cette silhouette qui gesticule,aperçue à travers le hublot.

 

Je vous l'assure : GEORGE CLOONEY IS INSIDE !

 

  

 

 

Je vous souhaite une excellente année 2014.

 

Qu'elle soit pour vous tous VERTIGINEUSE !

 

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:06

Voici la bande annonce du plus grand film jamais réalisé !

 

 

 

"Movie : the movie" par Jimmy Kimmel

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 10:09

 

Alors , si vous voulez voir un film à l'ancienne, genre mélodrame romanesque hollywoodien, j'ai ce qu'il vous faut : "De l'eau pour les éléphants."

 

Plongez dans l'atmophère des années 30 et vivez une terrible histoire d'amour contrariée.

 

Faites un splash dans l'univers impitoyable de ce cirque itinérant, où animaux et hommes se retrouvent confrontés à la même violence.

 

Goutez au jeu des acteurs. Pour ma part, j'ai découvert pour la première fois à l'écran Robert Pattinson. Je sais les filles, c'est grave... J'entends déjà Nabila me lancer son célèbre "A l'eau ! A l'eau !" ... Mais là, je me noie dans l'indicible ...

  

Oui, je l'avoue, elle m'a plu, cette fresque chevaleresque, ou plutôt pachydermesque (euh pachydermique.)

 

En fait, je dois aimer les films à l'eau (de rose), même pour les éléphants !

C'est mon petit côté romantico - écolo - sauvons le monde !

 

 

 

 

 

 

De l'eau pour les éléphants est un film américain de Francis Lawrence, sorti en 2011 et inspiré du roman du même nom de Sara Gruen, avec Robert Pattinson et la belle Reese Witherspoon
 

1931, période de Grande Dépression aux Etats-Unis. A la suite d'une tragédie familiale, Jacob, un jeune étudiant en école vétérinaire, se retrouve subitement plongé dans la misère et rejoint par hasard un cirque itinérant de seconde classe. Il se fait accepter en échange des soins qu’il pourra apporter aux animaux et ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle écuyère Marlène. Elle est l'épouse du directeur du cirque, un être d’une rare violence et totalement imprévisible. Derrière la beauté et la magie des spectacles, Jacob découvre un univers impitoyable et miséreux. Lorsqu’une éléphante rejoint le cirque, Marlène et Jacob se rapprochent l’un de l’autre et préparent un nouveau spectacle qui permet un temps de renouer avec le succès. Mais leurs sentiments deviennent de plus en plus perceptibles et sous les yeux d'August, cette histoire d'amour les met irrémédiablement en danger.

 

Source : commeaucinema.com.

    

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 18:08

C'est déjà la fin du festival de Cannes. Il paraît que cette année, il n'y a pas de film extraordinaire. Rien qui puisse enflammer le jury ! Pourtant, de ce qu'on en a dit, il me semble qu'il y a des choses intéressantes.

 

Par exemple Holy Motors, de Leos Carax

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille...

      

holy

 

 

holy 2

 

 Envie de voir ces tableaux mystérieux, ce portrait incroyable de notre société ..

 


Et puis, Amour, de Mickael Haneke

 

 

amour 1 amour 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite.
Leur fille, également musicienne, vit à l’étranger avec sa famille.
Un jour, Anne est victime d’un accident. L’amour qui unit ce couple va être mis à rude épreuve.

Pas hilarant je vous l'accorde mais certainement très touchant, ne serait-ce que par les acteurs choisis

 

 

 

Pour son souffle libertaire , On the road de Walter Salles

 

on the road1on the road 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lendemain de la mort de son père, Sal Paradise, apprenti écrivain new-yorkais, rencontre Dean Moriarty, jeune ex-taulard au charme ravageur, marié à la très libre et très séduisante Marylou. Entre Sal et Dean, l’entente est immédiate et fusionnelle. Décidés à ne pas se laisser enfermer dans une vie trop étriquée, les deux amis rompent leurs attaches et prennent la route avec Marylou. Assoiffés de liberté, les trois jeunes gens partent à la rencontre du monde, des autres et d’eux-mêmes.

 

 on the road 2

 

 

 on the road 3

 

Je vous signale au passage que le manuscrit original de Kerouac, dont est inspiré le film, manuscrit incroyable puisqu'il est dactylographié d'un trait sur un seul rouleau de 36 mètres, est visible en ce moment au musée des arts et des manuscrits (222 bd Saint Germain dans le 7ème, à Paris)





Et puis bien sûr, rien que pour la belle Marion Cottillard et parce qu'elle bluffe tout son monde dans ce film : de rouille et d'os, de Jacques Audiard

Peut-être remportera-t-elle la palme de la meilleure actrice, ce soir.

 

 rouille

 

 



Dans quelques heures, le palmarès nous sera dévoilé ! Une dernière montée des marches, les ultimes tenues de rêve, mais les plus belles bien sûr comme un feu d'artifice, au cas où il faudrait aller la chercher, cette palme tant convoitée, le crépitement des flashs .....

 

 

Marilyn by Bert Stern (1)

 

 

 

 

En hommage à l'invitée exceptionnelle de cette 65ème édition, juste pour le clap de fin !

 

 Marilyn by Bert Stern (4)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:27

film1961, Angleterre. Jenny a 16 ans. Elève brillante, elle se prépare à intégrer Oxford. Sa rencontre avec un homme deux fois plus âgé qu’elle va tout remettre en cause. Dans un monde qui se prépare à vivre la folie des années 60, dans un pays qui passe de Lady Chatterley aux Beatles, Jenny va découvrir la vie, l’amour, Paris, et devoir choisir son existence.*

Et nous, on découvre avec ce film une très belle photo de Paris,

     

imagesCABLF37SimagesCA16R40M

 

 

 

 

 

 

 

  imagesCAU0XT4Z

 

 

 

 

 Une ravissante actrice, pétulante et spontanée,

 

  imagesCAOWSYCJ

  actrice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et une splendide voiture, la 405 Bristol !

 

image1imagesCAB5H1KG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

logoLa marque est la snobissime incarnation du chic britannique à l'ancienne. Elle est aussi l'un des derniers témoignages de ce que fut l'automobile anglaise. Elle incarne cette Angleterre éternelle qui n'existe plus mais que personne, pourtant, ne se risquerait à défier. A côté d'elle, une Bentley, une Aston-Martin ou une Ferrari feraient presque filles du peuple, voire filles de mauvaise vie, trop maquillées, trop tape à l'oeil ...

Bono, le chanteur de U2, ou encore Sir Richard Branson, le fondateur de Virgin, l'ont bien compris, qui sont des inconditionnels de la marque. Comme moi ! Sauf qu'eux peuvent de l'offrir, la belle !

         
imagesCAWP6HM1
   image3   
Moi, il va falloir que je commence à jouer au loto ... À moins que je ne me laisse prendre au filet d'un séducteur octogénaire, encore suffisamment alerte pour m'entrainer pour une virée sur les routes australiennes ... (http://www.octaneclassics.com/2011/12/un-tour-du-monde-en-bristol-405-drophead-coupe-1956/)


1491211rac




afficheComédie dramatique
Date de sortie : 24 février 2010
Réalisé par : Lone Scherfig
Avec : Carey Mulligan , Olivia Williams , Alfred Molina ...
Durée : 1h38min
Pays de production : United Kingdom
Titre original : an education
Distributeur : Metropolitan Filmexport

Adapté des mémoires de la journaliste britannique Lynn Barber, le film est une impressionnante chronique sur un âge où toutes les questions se posent, où toutes les expériences se tentent, à une époque où les moeurs et les valeurs allaient vivre une révolution.

*Source : www.premiere.fr

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 21:02

    Tu t'es mise dans un moule et si ça continue, tu vas finir comme une tarte !


C'est la réplique de Lily, drôle et exubérante, un peu frappadingue à sa grande sœur, Clara, à la vie si rangée et conventionnelle ... dans le film Pieds nus sur les limaces.

  img 606X341 Pieds-nus-sur-les-limaces-cinema


Cette réplique, j'en ris encore. Le risque est réel, de finir comme une tarte.
D'autre disent "comme une quiche" mais c'est pareil !
J'adore ce film. 
C'est vrai que le titre est peu ragoûtant et pas forcément vendeur.


Et bien, il a enchanté mon dimanche, et s'il faisait moins froid, j'irais bien marcher pieds nus sur les limaces ...

 

Une superbe photo ...

    pieds-nus-sur-les-limaces-lily-sometimes-01-12-2010-21-g

 

Une poésie lumineuse ...

   
pieds-nus-sur-les-limaces-1-4470842fgzrx 1798



Voila l'histoire :


pieds-nus-sur-les-limaces-4
Lily vit dans un univers fantaisiste en harmonie avec la nature, à la campagne, chez sa mère. Sa grande soeur, Clara, mariée et citadine, a quitté la maison familiale.
        
A la mort de leur mère, Clara doit bouleversé ses priorités pour s’occuper de Lily. Les deux sœurs vont alors se révéler l'une à l'autre…


 


L3076ily la dingue habille la forêt (ça me rappelle une histoire de tricot .....), décore la nature, remplit le congélateur de bêtes à fourrure qui lui serviront à coudre d'improbables slips (en fourrure d'écureuil), des pantoufles (de Cendrillon, en vair évidemment) ... image2










   
    Clara, sous l’influence de Lily, va remettre sa vie en question et goûter a une certaine liberté.

lg pieds-nus-sur-les-limaces-lily-sometimes-11-2010-4-g

imagesCAT239PF

 


Quelle sensibilité dans les rapports entre les deux soeurs ! Quelle émotion !

Ce film est rare et précieux.

 

 





Et j'ai bien sûr une pensée attendrie pour mes soeurs ....

 

 

 

pieds-nus-sur-les-limaces-1


affiche

Comédie dramatique

 

Date de sortie : 01 décembre 2010

 

Réalisé par : Fabienne Berthaud

 

Avec : Ludivine Sagnier , Diane Kruger , Jean-Pierre Martins ...

 

Durée : 1h48min

 

Pays de production : France

 

Titre original : Pieds nus sur les limaces

 

Distributeur : Haut et Court

 

 

 

Source : Première.fr

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:51

LA DAME DE FER 120x160
Avez-vous vu ces photos saisissantes de Meryl Strep qui incarne la dame de fer, Margaret Thatcher, première (dans tous les sens du terme) ministre britanique dans les années 80. J'ai hâte de voir le film sur la vie de cette femme, à la fois vénérée et haïe.


image 2image5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi, de la dame de fer, je me souviens surtout de la terreur qu'elle avait vécue lors d'un épisode du Paris Dakar auquel participait son fils. Il s'était perdu, je crois, et elle avait montré au monde entier qu'elle avait un coeur. Un coeur de mère qui n'avait pourtant pas flanché devant les mères de ces grèvistes de la faim, morts de leur combat lors des mouvements sociaux extrèmement durs qui avaient marqué cette époque. Cela lui fut longtemps reproché, probablement encore maintenant. Elle ne s'en souvient plus désormais ...

 

En France, nous avons aussi une dame de fer, autrement plus glamour ...

 

imagesCA1SCDCI

 imagesCABFH7ZP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

imagesCAT48DPA

 

 

image12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image10

 

image13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

imagesCA83RLOW

 

 

 

 

imagesCA8XDGQ4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 image14

 

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 10:58
JR : sous ces initiales énigmatiques se cache un jeune français de 27 ans qui a parcouru le monde pour photographier les femmes. Des portraits géants installés sur les murs des favelas de Rio, à Ramallah ou encore à Paris.
    imagesCAOQPV06
image1

Il a filmé son périple de près de trois ans et en a fait un documentaire, Women Are Heroes. Ce film, sélectionné au festival de Cannes 2010  dans le cadre de la semaine de la critique, a été ovationné lors de sa projection.
Avec Women Are Heroes, JR nous emmène aux 4 coins du monde et notamment au Proche-Orient, au Brésil, en Inde, au Kenya et au Cambodge. A chaque étape, il nous présente des femmes, qui, dans l'ombre des hommes, sont les véritables piliers de sociétés en proie aux pires tourments.
Ce film est aussi l'occasion pour le spectateur « de passer derrière » les images de JR et de comprendre comment le photographe qui se dépeint plus comme un affichiste, doublé d'un « artiviste », monte ses projets en lien permanent avec les communautés sur place. L'artiste dit n'avoir qu'un but : "donner une autre image des déshérités de la planète".
 
JR s'est fait connaître en 2004 en photographiant les habitants d'une cité de la Seine Saint Denis. Leurs portraits géants avaient été collés sur des murs. Il a ensuite décidé de continuer son travail à l'étranger, dans des pays où les hommes, et surtout les femmes, vivent difficilement. Les gros plans sur les regards de ces anonymes en disent long sur ce qu'ils endurent. Quelques photos à découvrir sur l'album dédié Women are heroes.
     

        JR nous délivre un message humaniste et pacifiste universel.



Avec son film Women Are Heroes, le photographe JR plonge le spectateur au cœur de vies de femmes exceptionnelles.
Parce qu'elles sont très souvent les premières victimes en temps de guerre et quasiment abandonnées à leur sort en temps de paix, JR rend hommage à ces femmes qui malgré toutes les embûches de la vie gardent le sourire, la force de se battre et l'espoir d'une vie meilleure.
Des favelas de Rio aux bidonvilles kenyans, en passant par les rues d'Inde et du Cambodge, un autre regard se pose sur leurs combats et leurs attentes.
Affichant leurs portraits via d'immenses collages sur les murs de leurs quartiers et villes, JR sublime ces destins hors-normes et met en avant ces personnalités fortes et émouvantes trop rarement reconnues à leur juste valeur.
Women Are Heroes vous invite à voyager et découvrir ces femmes qui, jour après jour et chacune à sa façon, se battent pour faire de ce monde un monde meilleur.

Avant tout, ce film est un message d'espoir et un vrai voyage à travers l’art de JR.
    imageParis 2
Clin d'œil aux liens étroits qu'il entretient avec Paris et notamment le 4e arrondissement, le générique de fin revient en images sur la magnifique exposition Women à Paris qui s'est tenu en octobre 2010

réalisateur :
JR
scénario : JR, Emile Abinal
image : Patrick Ghiringhelli

son : Philippe Welsh
montage : Hervé Schneid
musique : Patrice – Massive Attack – Jean-Gabriel Becker
 
 
  Sources : culturebox.france3.fr et semainedelacritique.com
Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Cinéphiles
commenter cet article

Le Blog De L'éternel Féminin

  • : Le blog de l'Eternel Féminin
  • Le blog de l'Eternel Féminin
  • : le blog des femmes qui ne font plus partie des fameuses ménagères de moins de 50 ans mais pas encore des seniors !
  • Contact

Qui Cherche Trouve !

Coups de coeur

agnes-obel-2
 
Agnès Obel
  (écoutez ici)          
                                                  
       
     
     
             sans-titre       
   
  Happy Chandara
    (découvrez ici
 
 
                  
 pennac 
 
Une fille, qui danse
    (lisez ici)
 

 

 

 

 

Archives

En ce moment, je teste ...

mad for

Mad For (by Madame Figaro)

L'appli pour les jours où, vu le temps, on ne sait pas comment s'habiller ! 

 

 

Retrouvez

En ce moment, je teste ... des applis

En ce moment, je teste ... le régim'nastique

Catégories

Vide dressing