Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 20:59

Vous savez ce que c'est !
À chaque rentrée, c'est reparti pour les bonnes résolutions.

Et à chaque fois, les grands classiques "je vais manger mieux" et "JE VAIS BOUGER" !!


Tous les ans, je le dis ! Et même deux fois par an : en janvier et en septembre.  

Enfin, plus le temps passe, plus la période des bonnes résolutions s'allonge : maintenant, c'est plutot janvier - février et septembre - octobre.... le temps que je me décide ...

C'est vrai que l'offre mérite de réfléchir avant de choisir.

Y a des trucs, quand même. Tu te demandes si ça existe vraiment. Evidemment, des cours comme ils disent dans les magazines, y'en a pas chez toi. La salle polyvalente de ma ville, elle abrite les cours de pilates deux fois par semaine à 17 heures et c'est déjà bien. Ah, le plaisir de vivre en province !!

Bon, ça sent l'excuse à plein nez, comme une chaussure de sport usagée. Je vous l'accorde.

Alors, n'écoutant que mon courage à deux doigts, j'ai pianoté sur mon ordi et souscris à l'offre de coachclub (non, non, je ne suis même pas sponsorisée - gourde que je suis).

Et maintenantl, quand je veux, comme je veux, je fais LE SPORT que je veux.

 

Elle est pas belle la vie ?

 

bonnes resolutions-295x300

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 10:33

« Aujourd’hui, nous lançons la campagne HeForShe. Je m’adresse à vous car nous avons besoin de votre aide. Nous voulons mettre un terme aux inégalités entre les hommes et les femmes, et pour cela, nous avons besoin de tout le monde. C’est la première campagne de ce genre, portée par les Nations Unies.

Nous devons mobiliser autant d’hommes et de garçons que possible, pour porter le changement. Nous ne voulons pas simplement en parler. Nous voulons essayer, et s’assurer que ce changement est possible.

Voilà six mois que j’ai été nommé Ambassadrice pour les Nations Unies. Plus je parlais de féminisme, plus je me rendais compte que se battre pour les droits des femmes était trop souvent associé à la haine des hommes.

S’il y a bien une chose dont je suis certaine, c’est que cet amalgame doit cesser. Une bonne fois pour toutes, la définition même du féminisme est l’idée que les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes droits, et les mêmes opportunités. C’est la théorie de l’égalité politique, économique et sociale entre les sexes. »

J’ai commencé à interroger les assignations au genre il y a déjà bien longtemps.

J’avais 8 ans, quand on m’a qualifiée « d’autoritaire », à mon grand désarroi, parce que je voulais diriger la pièce de théâtre que nous allions mettre en scène pour nos parents. Mais ce n’était pas le cas pour les garçons qui voulaient le faire.

J’avais 14 ans, quand les médias ont commencé à me sexualiser.

J’avais 15 ans, lorsque mes amies ont commencé à quitter les équipes sportives, parce qu’elles ne voulaient pas avoir l’air « trop masculines », trop musclées.

À 18 ans, mes amis étaient incapables d’exprimer leurs sentiments.

J’ai décidé que j’étais féministe. Cela était une évidence pour moi. Mais mes recherches récentes m’ont appris que le féminisme est devenu un terme impopulaire.

Des femmes choisissent de ne pas s’identifier au féminisme. Apparemment, pour certaines femmes, le féminisme est vu comme étant un trop fort, trop agressif, un isolement, anti-hommes, et repoussoir.

Pourquoi ce mot est-il devenu aussi tabou ? Je suis britannique, et je pense qu’il est juste que je sois payée autant que mes collègues masculins.

Je pense qu’il est juste que je puisse prendre des décisions à propos de mon propre corps.

Je pense qu’il est juste que des femmes soient impliquées en politique et dans les décisions qui affectent ma vie.

Je pense qu’il est juste que socialement, j’aie droit au même respect que les hommes.

Malheureusement, je peux affirmer que dans aucun pays au monde, ces droits sont garantis aux femmes. Aucun pays au monde ne peut aujourd’hui se prévaloir d’avoir atteint l’égalité entre les femmes et les hommes. Ces droits sont considérés comme des droits humains élémentaires, et pourtant, je fais partie des privilégiées.

Ma vie est un privilège, parce que mes parents ne m’ont pas moins aimée parce que je suis née fille. Mon école ne m’a pas limitée parce que j’étais une fille. Mes mentors n’ont pas préjugé que j’irais moins loin dans la vie, parce qu’un jour, je donnerais peut-être naissance à un enfant.

Ces influences sont les ambassadrices de l’égalité qui ont fait de moi la femme que je suis devenue. Elles ne le savent peut-être pas, mais elles sont les « féministes introverties » qui changent notre monde. Nous avons besoin d’elles, qu’elles soient plus nombreuses encore.

Et si vous détestez toujours le mot, ce n’est pas le mot qui est important. C’est l’idée et l’ambition derrière qui sont importants, parce que toutes les femmes ne jouissent pas des mêmes droits que moi. En réalité, peu de femmes jouissent de ces droits.

En 1997, Hillary Clinton a fait un discours célèbre à Pékin, sur les droits des femmes. Malheureusement, nombre des changements qu’elle appelait de ses voeux à l’époque se font toujours attendre aujourd’hui. Moins de 30% de l’auditoire était composé d’hommes. Comment pouvons-nous promouvoir effectivement le changement si la moitié des acteurs seulement est invitée à participer à la discussion ?

Messieurs, je voudrais profiter de cette opportunité pour renouveler votre invitation officielle. L’égalité entre les femmes et les hommes est aussi votre problème. »

Car jusqu’à présent, j’ai vu le rôle de mon père, en tant que parent, être dévalué par la société, alors même que sa présence auprès de ses enfants était au moins aussi importante que celle de la mère.

J’ai vu de jeunes hommes souffrir de pathologies mentales, incapables de demander de l’aide de peur d’apparaître moins virils. Le suicide est la première cause de mortalité au Royaume Uni, devant les accidents de la route, le cancer, et les maladies cardio-vasculaires.

J’ai vu des hommes, fragiles et en manque de confiance en eux, à cause d’une vision erronée de ce qui constituerait la réussite au masculin. Les hommes non plus ne profitent pas des bénéfices de l’égalité.

On ne veut pas parler pas des hommes emprisonnés dans les stéréotypes de genre, mais je vois bien qu’ils le sont. Lorsqu’ils en seront libérés, cela entraînera naturellement des changements pour les femmes.

Si les hommes n’ont plus besoin d’être agressifs pour pouvoir être acceptés, les femmes ne seront plus contraintes à la soumission. Si les hommes n’ont plus à avoir le contrôle, les femmes n’auront plus à être contrôlées.

Les hommes et les femmes devraient se sentir libres d’être sensibles, émotif-ve-s. Les hommes et les femmes devraient se sentir libres d’être fort-e-s. Il est temps que nous appréhendions l’égalité comme un spectre, au lieu d’y voir deux idéaux distincts et opposés.

Nous devrions arrêter de nous définir les uns les autres parce que nous ne sommes pas, et commencer à nous définir pour qui nous sommes. Nous pouvons tous être un peu plus libres, et c’est pourquoi HeForShe existe. C’est une question de liberté.

Je veux que les hommes se saisissent de ce combat, pour que leurs filles, leurs soeurs et leurs mères puissent être libérées des préjugées, mais également pour que leurs fils s’autorisent à être vulnérables et humains eux-aussi, et qu’ils se réapproprient ainsi ces parts d’eux-mêmes qu’ils ont abandonnées, afin de devenir des versions plus complètes et plus sincères de ce qu’ils sont.

Vous vous demandez peut-être, qui est cette fille de Harry Potter et qu’est-ce qu’elle fait là ? C’est une très bonne question, je me la suis moi-même posée. Tout ce que je sais, c’est que ce problème me touche, et que je veux agir pour le résoudre.

Pour avoir vu ce que j’ai vu, et compte tenu de l’opportunité qui s’est présentée, j’ai considéré qu’il était de ma responsabilité de prendre la parole.

Edmond Burke a dit que « pour que le mal triomphe, il suffit juste de l’inaction des femmes et des hommes de bien ».

Dans mes moments de doute – et mon appréhension vis-à-vis de ce discours, je me suis rappelée fermement : si je ne le fais pas, qui le fera ? Si ce n’est pas maintenant, ce sera quand ?

Si vous avez des doutes similaires, lorsque des opportunités se présenteront à vous, j’espère que ces paroles vous aideront. Car la réalité est que si nous ne faisons rien, il faudra 75 ans, c’est-à-dire que j’aie approximativement 100 ans, pour que l’égalité salariale entre les femmes et les hommes soit atteinte. À travail égal.

15,5 millions de filles seront mariées de force pendant les 16 prochaines années. 15,5 millions d’enfants.

Au rythme actuel, il faudra attendre au moins 2086 pour que les filles africaines aient accès en masse à une éducation secondaire.

Si vous croyez à l’égalité, vous êtes sans doute l’un-e de ces féministes introverti-e-s dont je parlais un peu plus tôt. Et pour cela, je vous applaudis. Nous luttons pour bâtir un monde unifié, mais la bonne nouvelle est que nous avons déjà un mouvement unifié. Il s’appelle HeForShe.

Je vous invite à sortir de l’ombre, vous, les « féministes introverti-e-s », et à vous demander : si ce n’est pas vous, qui agira ? Si ce n’est pas maintenant, quand impulserons-nous le changement ?

Merci. »

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 11:15

200-600 30 1 article

Par hasard, l'autre soir, en ouvrant ma télé, je tombe sur un magazine de société, traitant d'un sujet qui m'interpelle : "Tout peut changer : Où sont les femmes ?"

 

Bien sur, un tel titre d'émission, ça me scotche. Je lâche immédiatement la zapette et écoute attentivement les invités, spécialistes à priori du sujet, ayant au moins une opinion éclairée.

 

Et là, malheur, un florilège de banalités, une succession de clichés, des a priori désespérants ...

Pourtant je suis certaine que l'intention était bonne. Mais voilà, la réalité rattrape les plus convaincus au coin d'une petite phrase ...

 

Quelques exemples* : 

Commentaires après le reportage sur les "nouveaux pères" :

 

"Les nouveaux pères sont formidables. Ils sortent les enfants en poussette, ils donnent le biberon, ils changent les couches .... Ils se féminisent !"

 

Et non, ces nouveaux pères ne se féminisent pas !

J'ai quelques infos à partager :

- Pousser un landau n'est pas féminin. Pousser un landau est utile pour véhiculer un enfant qui ne marche pas encore.
- Changer les couches (beurk) n'est pas féminin. Changer les couches est une simple question d'hygiène ....
- Donner le biberon n'est pas féminin. Donner le biberon est indispensable pour alimenter un nourrisson ...
C'est fou, non ? 


Débats sur le congé parental pris par l'homme dans le reportage :

 

"C'est très bien, mais cela va nuire à la carrière de ce Monsieur"

 

Oui, c'est bien, cette prise de conscience soudaine !
Et si plutôt que de faire porter ce risque à la seule femme, parce que, bien sûr, elle gagne moins, on acceptait dans les couples de le partager ? Et si les entreprises se comportaient mieux pour que les jeunes parents n'aient plus ce risque de carrière freinée ? 

 

À ce propos, une question d'une téléspectatrice : Comment faire pour refuser une réunion à 19h quand ma nounou finit son travail à 18h ?

     

Réponse d'un participant : "si vous êtes employée, faites valoir vos droits (35h).

Si vous êtes cadre, alors évidemment, c'est différent ...."

 

Comment entendre de tels propos ? Pourquoi accepter toujours cette règle absurde du présentéisme ? Mais regardons comment cela se passe chez nos voisins. Impulsons ces chartes de bonne conduite, régulant entre autres les horaires de réunions, pour le respect de la vie familiale de tous, hommes et femmes. Peut-on un instant douter que ce type de mesures est gage de performance pour les entreprises ?

Bon sang, Najad, il y a du boulot !! Courage !!

 

 

 

* Exemples cités de mémoire (désolée si les verbatims ne sont pas tout à fait exacts)

Dessin de Mr Christian Lacroix

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 16:31

Mais que se passe-t-il ?

C'est quoi, ce vent nauséabond de théorie des genres ?

Comment est-il possible que des femmes, bien chanceuses dans nos pays (voir le chemin parcouru), puissent dénigrer les efforts de pédagogie auprès de nos petits face aux stéréotypes (voir clichés ou expérience ?)

Et c'est quoi, ce retour en arrière sur le droit à l'avortement en Espagne ?

 

Dîtes moi que ce n'est pas vrai.

Dîtes moi que nous n'allons pas renoncer.

Dîtes moi que nous n'allons pas nous laisser faire !

 

La liberté des femmes passe par la lutte, au quotidien,  contre les inégalités, qu'elles soient éducatives, sociales, professionnelles ...

 

Chacun doit oeuvrer dans ce sens. C'est à dire l'affirmer haut et fort, mais aussi transformer cette évidence en réalité objective, en faciliter concrètement sa déclinaison.

 

C'est parce que nous aurons continué à lutter pour l'égalité entre les femmes et les hommes que nos filles seront demain autonomes, libres de décider de leur parcours personnel et professionnel, et qu'elles vivront en parfaite harmonie avec leurs hommes.  

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 13:04

Un blog sur la ménopause ?

 

Bien sûr, en en faisant ici la promo, je restreins la cible de mes lecteurs. En plus, c'est un peu tabou, non ?

 

Mais bon, je m'adresse à mon coeur de cible, comme on dit en marketing : les femmes quinqua.

 

Et il s'agit bien là d'un sujet qui les concerne, qui les préoccupe, qui les empoisonne ....

 

Alors, pas de pudeur déplacée, partageons nos savoirs :

 

 

Rendez-vous sur le blog Ménopause, mode d'emploi !

 

(le blog sur les affres de la ménopause qu'il nous faut affronter quoditiennement avec héroïsme)

 

  reveil femme 

 

En bonus, parce que c'est dimanche, Selma des Simpsons ... ici. Bonne journée à tous ! 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 13:56

L’édition 2013 de la Flamme Marie-Claire revient du 4 mai au 30 juin 2013.

En achetant une bougie, soutenez les associations qui participent à la scolarisation de petites filles des pays défavorisés (Toutes à l'école et La Chaîne de l'Espoir) et au soutien scolaire des enfants en France (avec l'AFEV).

 

 

Vous voulez acheter la bougie « La flamme Marie-Claire » ?

 

C’est ici : http://www.boutiquemarieclaire.com/bougie-la-flamme-marie-claire.html

 

 

 En achetant cette jolie bougie « La flamme Marie-Claire », faites une belle action, et illuminez l’avenir de nombreux enfants ! 


La bougie Marie Claire : 5€

Les bougies sont aussi disponibles dans les points de ventes des partenaires : Showroomprive.com, Naf-Naf, l'Oréal Paris, Groupe Chantelle, Coiffirst et André.

 

 flamme

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:07

Vous allez croire que je n'en finis pas avec mes épisodes animaliers.
  imagesCAPLNBC5

 

Mais pas du tout, je veux vous parler de parentalité et de cette nouvelle génération de jeunes actifs qui fait évoluer les mentalités dans nos sociétés. Ils ne veulent renoncer à rien, ni à leur carrière, ni à leurs enfants.

Voyez l'euro députée italienne Licia Ronzulli, membre du parti conservateur, qui vient régulièrement depuis 2 ans accompagnée de sa fille Vittoria :

  imagesCAYVRQHYlicia ronzulli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Deux autres euro députées lui ont depuis emboîté le pas !

Je ne sais pas si nous serions prêts à accepter cela en France à l'Assemblée.

Déjà quand on y voit une robe à fleurs, souvenez-vous ...

 

Les prises de conscience s'opèrent malgré tout, doucement. Dans les entreprises, les réunions tardives sont de plus en plus rares et demeurent le fait de quelques autistes. Les jeunes pères commencent à prendre leur congés paternité, certains organisent leur emploi du temps pour à leur tour chercher les enfants à l'école, ils posent des RTT pour les amener le mercredi à la musique ou au foot (oui, ils sont alors plus motivés que pour aller au conservatoire, mais quand même ... )

 

Ca bouge ! Vous verrez que bientôt, on arrivera à faire décoller le télétravail ...

 

 

imagesCA23K3MX.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 12:04

filletteElle a 7 ans.

 

Elle vient de rentrer à l'école.

 

Elle est scolarisée comme tant d'autres petites filles, ici autour de nous.

Sauf que dans son pays, ce n'est pas aussi évident.

 

institElle est scolarisée quand d'autres petites filles cambodgiennes sont privées d'éducation.

 

Et je suis heureuse d'être sa marraine.

 

J'ai en effet franchi le pas, je me suis décidée à aller au delà des bonnes intentions et du simple discours.  

 

 

 

 

 

Je "marraine" cette petite avec une autre famille et ainsi, depuis la rentrée, elle peut aller à son tour étudier à l'école Happy Chandara.

  ecole

 

 

 

 

imagesCAG1M74S

 

 

Je vous ai déjà parlé de cette école et de l'association "Toutes à l'école".

 

 

 

 

Tina-fille

 

Il y a des causes que je défends avec émotion. Celle-là en fait partie.

 

Parce que la condition des femmes me fait si souvent frémir.

Parce que l'éducation des filles me paraît essentielle.

Parce que plus encore ces fillettes de l'autre bout du monde ont besoin de notre mobilisation.

Parce que toute entreprise en ce sens mérite d'être mise en lumière et accompagnée.

 

Alors pourquoi pas vous ?

 

fillettes 

Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 12:30
Trouver la flamme, d'accord mais où ??? C'est la question d'importance du moment.
C'est très simple :
1) Vous habitez Enghien-les-Bains (vous êtes bien quelques unes !), vous trouverez la flamme chez tous les commerçants participant à l'opération.
2) Vous n'habitez pas Enghien-les-Bains (ce qui est fort probable), vous trouverez la flamme chez André, Caroll, Coiff1rst, Darjeeling et Orcanta du Groupe Chantelle, Minelli, Monoprix, Naf Naf, Petit Bateau, 3 Suisses.
3) Vous n'habitez pas Enghien-les-Bains et vous n'avez aucune de ces enseignes à proximité de chez vous(ce qui est possible si vous vivez à l'étranger), vous pouvez faire directement un don sur www.laflammemarieclaire.org
 
flamme               
Car oui, je vous parle de la flamme Marie Claire, celle qui contribue à apporter financement et soutien aux petites filles du monde. L'année dernière, cette démarche heureuse a permis la construction d'une école pour petites filles en Afghanistan avec la Chaîne de l'Espoir, le financement de la scolarisation des élèves de Happy Chandara au Cambodge avec Toutes à l'école, et d'apporter un soutien scolaire à de nombreux enfants des quartiers défavorisés de France avec l'Afev.
       
La flamme Marie-Claire, en vente 4 €
  
           
Je vous ai déjà parlé de "Toutes à l'école". Je vous en reparlerai bientôt puisque je m'engage dans le programme de parrainage pour la prochaine rentrée scolaire.
 
Chaque écolière de "Happy Chandara" est parrainée par deux familles.

Serez-vous la seconde avec moi ?   
 

Dons et infos sur www.laflammemarieclaire.org
 


Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:51
Tout d'abord une avancée pour de nombreuses mères qui ne savent comment concilier vie professionnelle et vie familiale : le télétravail va faire son entrée dans le code du travail (une pensée pour Hélène, visionnaire dans son choix de thèse ...).
          
Image-2Il aura tout de même fallu 7 ans, 7 ans pour retranscrire l'accord signé entre les partenaires sociaux en 2005 pour "cette forme d'organisation du travail dans laquelle un travail, qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire." Encore une illustration de la lenteur choquante que je déplore (voir "le chemin parcouru").


Mais c'est tout de même une bonne avancée pour les mamans, enfin pour celles qui peuvent accéder à cette forme d'organisation du travail, car toutes les entreprises ne sont pas encore prêtes à jouer le jeu !
Ceci dit, poussées par les jeunes générations, il va bien falloir qu'elles s'y mettent rapidement. Et je ne parle pas seulement des jeunes femmes de la génération Y. Les jeunes hommes aussi réclament ces nouvelles modalités de travail ! Avec les nouveaux rapports empoyeur - employé(e) qui vont avec : confiance, respect, intérêts partagés, performance durable. 
 teletravail4.gif
 teletravail-1.gif
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
Etre-femme-au-travail-196x300
 
Ensuite, sur ce thème du travail, j'ai eu envie de vous parler d'un bouquin, "Etre femme au travail", Editions Odile Jacob, un guide clair qui explique quoi dire et quoi faire dans toutes les situations délicates que nous pouvons traverser : annoncer sa grossesse au bureau, s'organiser quand on a des enfants en bas âge, surmonter la culpabilité, refaire sa place après un congé de maternité ... mais aussi obtenir une augmentation (oh oui), une promotion (parce que je le vaut bien), devenir chef (ou non), faire son marketing de soi, gérer son réseau, valoriser son image sur internet ... § bref, pleins de bons conseils, souvent de bon sens, qu'il n'est pas inutile de se remettre en tête !




   
Enfin, pour ceux et celles qui sont en recherche d'emploi, un site malin, Jooble. Le systeme est simple : il s'agit d'un métamoteur de recherche d'emplois, qui fonctionne selon le même principe que les autres moteurs de recherche. Vous tapez un nom de métier et une ville et le site vous liste toutes les offres sur les secteurs d'activité et geographique que vous avez demandés.jooble
Vous pouvez même faire des recherches à l'étranger. Le site fonctionne sur de nombreux pays*.  En plus, vous pouvez recevoir un e-mail d’alerte lorsqu'il y a de nouvelles offres qui peuvent vous intéresser.
A tester !

http://jooble-fr.com/

image-001,8,001,5378-le-travail-dans-le-monde*Argentine, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Biélorussie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Colombie, Corée du Sud, Danemark, Etats-Unis, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Italie, Inde, Indonésie, Irlande, Japon, Kazakhstan, Mexique, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Pakistan, Pérou, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Suède, Suisse, Thaïlande, Turquie, Venezuela, Ukraine.
       


Et pour ajouter une petite note mode à cet article, quelques tenues de working girl ...

imagestenue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 
tenue 3tenue 4
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  imagesCAWU930K
 
 
 
 
 
 
Bon, c'est pas tout ça, mais il va falloir y retourner au boulot, après ces quelques jours de congés ! 
Repost 0
Published by eternelfeminin - dans Utiles
commenter cet article

Le Blog De L'éternel Féminin

  • : Le blog de l'Eternel Féminin
  • Le blog de l'Eternel Féminin
  • : le blog des femmes qui ne font plus partie des fameuses ménagères de moins de 50 ans mais pas encore des seniors !
  • Contact

Qui Cherche Trouve !

Coups de coeur

agnes-obel-2
 
Agnès Obel
  (écoutez ici)          
                                                  
       
     
     
             sans-titre       
   
  Happy Chandara
    (découvrez ici
 
 
                  
 pennac 
 
Une fille, qui danse
    (lisez ici)
 

 

 

 

 

Archives

En ce moment, je teste ...

mad for

Mad For (by Madame Figaro)

L'appli pour les jours où, vu le temps, on ne sait pas comment s'habiller ! 

 

 

Retrouvez

En ce moment, je teste ... des applis

En ce moment, je teste ... le régim'nastique

Catégories

Vide dressing